Accueil > Ressources > Dossiers rousseauistes > Chronologie de Rousseau à Paris
La maison de Rousseau à Paris, rue Plâtrière, d'après Lameau.Musée Jean-Jacques Rousseau-Montmorency

Chronologie de Rousseau à Paris

1742 : présentation à l'Académie des Sciences de Paris de son Projet concernant de nouveaux signes pour la musique. L'Académie lui décerne un certificat.

1743 : Publication de la Dissertation sur la musique moderne. Rousseau commence l'opéra Les Muses galantes. En septembre, il devient secrétaire auprès du comte de Montaigu, ambassadeur de France à Venise.

1744 En août, il quitte Venise pour retourner à Paris.

1745 Rousseau se lie avec Thérèse Levasseur, la lingère de son hôtel. Rousseau est en relations avec Denis Diderot et Condillac. Correspondance avec Voltaire.

1746 Rousseau compose son poème l'Allée de Sylvie. Naissance du premier des cinq enfants de Rousseau déposés à l'Hospice des Enfants-Trouvés. Devenu le secrétaire Louise-Marie-Madeleine Dupin, il séjourne avec eux au château de Chenonceaux.

1747 Le 9 mai, mort de son père, Isaac Rousseau à Vevey.

1749 Collaboration à l'Encyclopédie (articles sur la musique). Emprisonnement de Diderot au château de Vincennes. C'est sur le chemin pour lui rendre visite que Rousseau a l'illumination qui donnera lieu au Discours sur les sciences et les arts. Rousseau rencontre Grimm.

1750 Le 9 juillet, l'Académie de Dijon couronne le Discours sur les sciences et les arts, qui sera publié la même année.

1752 Le Devin du Village est représenté à Fontainebleau, devant le Roi, avec un grand succès.
La Comédie française joue Narcisse ou l'Amant de lui-même, qui sera publié l'année suivante avec une préface dans laquelle Rousseau désavoue sa pièce.

1753 Le Mercure de France publie la question de l'Académie de Dijon sur l'origine de l'inégalité parmi les hommes. Rousseau publie sa Lettre sur la musique française.

1754 Avec Thérèse et Jean-Vincent Gauffecourt, Rousseau se rend à Genève. Dernière rencontre avec Mme de Warens. Il réintègre l'Eglise de Genève et retrouve ses droits de citoyen.

1755 Publication du Discours sur l'origine de l'Inégalité parmi les hommes. Echange épistolaire entre Voltaire et Rousseau qui paraît dans le Mercure de France.

1756 Installation à l'Ermitage ( Montmorency), chez Mme d'Epinay.

1762 Publication du Contrat Social et de l'Emile. L'Emile est condamné par le Parlement de Paris à être lacéré et brûlé. Rousseau, décrété de prise de corps le 9 juin. Il s'enfuit vers la Suisse et arrive à Yverdon le 14. L'Emile et le Contrat Social sont brûlés à Genève. Rousseau s'installe à Môtiers le 10 juillet, Thérèse le rejoint le 20. Publication du Mandement de l'archevêque de Paris, Christophe de Beaumont, condamnant l'Emile en raison des positions religieuses énoncées dans la Profession de foi du Vicaire savoyard.

1767 Retour en France. Séjour à Trie-Château chez le prince de Conti, sous le pseudonyme de Renou. Publication du Dictionnaire de Musique.

1768 Voyage à Lyon, Grenoble, Chambéry, Bourgoin où Thérèse le rejoint. Ils se marient.

1770 Retour de Rousseau à Paris. Il s'installe rue Plâtrière. Lectures publiques des Confessions.

1771 Interdiction de toute lecture publique des Confessions. Rousseau travaille aux Considérations sur le Gouvernement de Pologne.

1771-73 Publication des Lettres (élémentaires) sur la botanique à Madame Delessert.

1774-76 Composition de Daphnis et Chloé.

1776 Rousseau essaie en vain de déposer sur l'autel de Notre-Dame le manuscrit des Dialogues. Il rédige la Première et la Seconde promenade des Rêveries du Promeneur solitaire.

1777 Il écrit cinq nouvelles promenades des Rêveries du Promeneur solitaire.

1778 Rousseau remet à Paul Moultou le manuscrit des Confessions et des Dialogues. Il accepte l'hospitalité du marquis de Girardin à Ermenonville. Le 2 juillet, il meurt à onze heures du matin. Rousseau est inhumé dans l'île des Peupliers.

1782 Publication des Confessions et des Rêveries du promeneur solitaire.

1794 La Convention fait transférer les restes de Jean-Jacques Rousseau au Panthéon à Paris.

1801 Mort de sa femme Thérèse dans l'oubli. Elle est enterrée au cimetière du Plessis-Belleville (France).

Haut de la page