Accueil > Actualités - Prêts > Jean-Jacques Rousseau et les Arts
Aux grands hommes la patrie reconnaissante. Le Génie de Voltaire et de Rousseau conduisit ces écrivains célébres au temple de la gloire et de l'Immortalité..Musée Jean-Jacques Rousseau.Montmorency

Jean-Jacques Rousseau et les Arts

Le musée Jean-Jacques Rousseau participe à l’exposition Jean-Jacques Rousseau et les Arts présentée au Panthéon à Paris, dans un espace muséographique mis en place pour l’occasion. Le musée prête cinq œuvres issues de ses collections, du 28 juin 2012, jour anniversaire de la naissance de Rousseau il y a 300 ans, au 30 septembre 2012.

Cette exposition est organisée par la Centre des monuments nationaux, sous le commissariat de Guilhem Scherf, conservateur en chef au département des Sculptures du Louvre et co-commissaire de l’exposition qui s’est tenue à Vizille, de mars à début juin, et qui présentait (en avant-première / déjà) une partie des œuvres exposées au Panthéon. Il s’agit d’une vision très complète qui s’intéresse à la fois aux arts pratiqués par Rousseau (dont la musique, la littérature ou l’attention qu’il portait à l’illustration des ses ouvrages) qu’à Rousseau lui-même comme source de représentation des arts figurés (peintures, gravures et sculptures notamment).

Les œuvres présentées sont issues de très nombreuses collections publiques et privées dont l’Assemblée Nationale, la Bibliothèque nationale de France, le musée Carnavalet, l’abbaye de Chaalis, les Bibliothèques de Genève et de Neuchâtel… 

Les cinq objets prêtés par le musée Jean-Jacques Rousseau de Montmorency sont les suivants :

  • Une copie du 18e siècle par Guillaume Voiriot du portrait au pastel de Maurice-Quentin de La Tour Jean-Jacques Rousseau, Citoyen de Genève
  • Une statuette en terre cuite représentant Rousseau assis à l’antique, maquette proposée pour le projet de monument national à Rousseau lors du concours lancé par l’Assemblée Constituante suite à la loi du 29 décembre 1790, déjà présentée à Vizille pour l’exposition L’hommage de la Révolution française à Jean-Jacques Rousseau
  • Une encre représentant la halte au jardin des Tuileries (alors Jardin National) lors du transfert de la dépouille de Rousseau d’Ermenonville au Panthéon en octobre 1794, également présentée à l’Assemblée Nationale pour l’exposition Rousseau et la Révolution
  • Enfin, deux estampes sur l’arrivée de Rousseau et de Voltaire au Panthéon : c’est à partir de la Révolution française et en particulier de la Panthéonisation des deux grands hommes qu’ils vont, malgré leurs inimitiés, être le plus souvent représentés ensemble, en tant que pères de la Révolution par leurs écrits.

Pour découvrir les pages consacrées à cette exposition sur le site du Centre des Monuments Nationaux, cliquez ici.

L’exposition est accompagnée d’un catalogue publié par le Centre des monuments nationaux.

Une partie des œuvres figurent également dans la publication : « Jean-Jacques Rousseau et son image sculptée, 1778-1798 », par Séverine Darroussat et Guilhem Scherf aux éditions Fage.

Haut de la page