Accueil > Actualités - Musée > Entretien avec Catherine Kintzler

Entretien avec Catherine Kintzler

Professeur émérite à l’Université Charles de Gaulle Lille-3, ancien professeur au Lycée Jean-Jacques Rousseau de Montmorency, spécialiste d’esthétique musicale baroque, nous avons demandé à Catherine Kintzler pourquoi elle avait accepté d'être membre du comité scientifique du Musée Jean-Jacques Rousseau:

" Pour faire partie d'un comité scientifique il faut pouvoir faire état d'un travail de recherche et de publications en relation avec l'objet du comité : c'est la moindre des choses ! Effectivement, j'ai travaillé et je travaille sur l'oeuvre de Jean-Jacques Rousseau depuis de longues années - j'ai notamment écrit un livre Jean-Philippe Rameau, splendeur et naufrage de l'esthétique du plaisir à l'âge classique (Paris : Minerve, 3e édition 2011, 1re éd. 1983) dont une partie est consacrée à Rousseau, j'ai également présenté et annoté l'Essai sur l'origine des langues de Rousseau aux éditions G-F (1993). 

Mais j'ai accepté ce Comité en particulier pour des raisons personnelles qui me lient à Montmorency. J'ai été professeur de philosophie au Lycée Jean-Jacques Rousseau de Montmorency pendant 9 ans (1976-1985), je garde un excellent souvenir des élèves, de mes collègues et du proviseur Paul Colmart. En 1978, lors du bi-centenaire de la mort de Rousseau, j'ai co-organisé avec plusieurs de mes collègues et le soutien actif du Lycée ainsi que du Musée Jean-Jacques Rousseau - notamment en la personne de son conservateur Robert Thiéry -, un colloque sur Rousseau qui s'est tenu au Lycée en présence des élèves avec la participation de Jean-Claude Malgoire et de François Châtelet. Parallèlement au colloque, un rallye littéraire et randonneur construit par les professeurs de plusieurs disciplines (notamment lettres, histoire, éducation physique) avait conduit les élèves sur les traces de Rousseau à travers Montmorency. La manifestation s'était terminée avec un concert-récital de la pianiste Thérèse Dussaut. Voilà aussi quelques-uns des bons souvenirs qui m'attachent à Montmorency."

Pour en savoir plus sur Catherine Kintzler, consultez son blog.

Pour en savoir plus sur le comité scientifique du Musée Jean-Jacques Rousseau, cliquez ici

Haut de la page