Accueil > Actualités - Conférences > L'individu chez Rousseau

L'individu chez Rousseau

Conférence présentée par le Grand-Orient de France, loge Jean-Jacques Rousseau de Montmorency.

L’idéal des philosophies du XVIIIe siècle, siècle des Lumières, a symbolisé la période historique qui a enclenché le processus par lequel l’individu, soustrait de son état de minorité, se verrait garantir sa liberté subjective de pensée, en faisant un usage universel de la raison.

A partir de cet individu, maître de sa pensée à l’aune de la raison, il pourrait être possible de construire une société, pacifiée et harmonieuse. Mais cette construction s’est heurtée d’emblée à cette aporie : comment concilier cet individu inédit, et ses aspirations à la défense des intérêts particuliers, avec la construction d’une communauté. Comment éviter que l’individu ne soit pas ou sujet soumis à l’impératif de ses désirs, sujet d’hédonisme égoïste, ou au contraire, disparaître dans un tout qui dissout tout. Comment résoudre la tension existante entre subjectivité de l’individu qui n’aurait pas à être immolé sur l’autel de l’ « en-commun » ? Comment surmonter cette insociable sociabilité » énoncée par Kant ?

Jean-Jacques Rousseau a bien perçu le caractère aporétique de cette problématique et a élaboré une architecture intellectuelle d’une grande cohérence afin de saisir dans un même geste de pensée à la fois l’individu et la société.

Mais cet individu indépendant et autonome, nécessaire à la constitution d’une citoyenneté et d’un fonctionnement démocratique authentique de la société voulu par Rousseau n’est pas advenu. Et cette constatation peut-être illustrée par trois figures historiques.

Les catégories de pensée préconisées par Rousseau n’ont pas encore fait irruption dans le développement historique de nos sociétés. C’est la raison pour laquelle à l’occasion du tricentenaire de sa naissance, il est urgent  de le lire ou de le relire. La pensée de Rousseau demeure toujours «  une pensée en avant », ce qui fait de Rousseau notre contemporain.


Attention : changement de date :

Samedi 15 décembre 2012 à 17h à la salle Lucie Aubrac, place du Château Gaillard à Montmorency.

Gratuit, dans la limite des places disponibles.

Renseignements au 01-39-34-95-28

Haut de la page