Accueil > Collections > Oeuvres phares > Du Contract social ; ou Principes du droit politique, par J.J. Rousseau, citoyen de Genève

Du Contract social ; ou Principes du droit politique, par J.J. Rousseau, citoyen de Genève

Jean-Jacques Rousseau

Du Contract social ; ou Principes du droit politique, par J.J. Rousseau, citoyen de Genève

Amsterdam, Marc Michel Rey, 1762, in-12

Vignette de la page de titre dessinée par Bolomey et gravée par Boily

Inv. IR.2002.106

Exemplaire corrigé et annoté par Rousseau. La suppression de la lettre "C" dans le titre est de sa main. Cet ouvrage est inséré dans un recueil factice unique contenant l'Extrait du Projet de paix perpétuelle de Monsieur l'abbé de Saint-Pierre et la Lettre à Christophe de Beaumont également annotés par Rousseau.

La reliure artisanale pourrait avoir été réalisée par Rousseau lui-même.

Rousseau montre dans son second Discours comment les hommes sont passés de l’état de nature à des sociétés d’inégalité et de servitude. Le philosophe dégage ensuite, dans le Contrat social, les principes d’une société légitime et place la notion de peuple au cœur de sa réflexion politique. Il s'interroge sur la légitimité du pacte qui lie les membres de la société civile afin d'éviter que « l'espèce humaine [soit] divisée en troupeaux de bétail dont chacun a son chef qui le garde pour le dévorer » (I, 2).

L'histoire de l'édition originale du Contrat social est complexe car il en existe deux types :

  • le type A, dont la vignette illustrant la page de titre représente une allégorie de la Justice casquée et tenant une balance
  • le type B, dont la vignette s'inspire de celle du Discours sur l'inégalité et représente une allégorie de la Liberté avec, à ses pieds, des chaînes brisées et une cage à oiseaux ouverte.

Dans les deux types figure un chat qui symbolise la Liberté.

Un échange entre Rousseau et son éditeur, Marc-Michel Rey, concerne le choix de la vignette :

  • le 6 janvier 1762, Rousseau commente : « Mettez si vous voulez la vignette du Discours sur l'inégalité. Mais il y a là une grosse joufflue de Liberté qui a l'air bien ignoble. Est-ce que le graveur ne pourrait pas la retoucher et lui donner un peu plus de dignité ».
  • le 8 février, Rey y consent : « Aussitôt que la vignette sera faite vous en aurez une épreuve ».
  • le 28 février, Rousseau critique le titre « trop confus » la page de titre, et n'approuve ni la vignette de la Justice debout ni l'emplacement de l'épigraphe trop collé à l'illustration.
  • le 10 mars, Rey répond qu'il est « mortifié » que la vignette lui plaise si peu et lui assure qu'il va modifier la page de titre pour rendre l'ensemble plus lisible. En réalité, il a déjà procédé à une partie du tirage de l'édition de type A, qu'il commercialise malgré tout par souci d'économie. Pour la suite du tirage, il fait graver une seconde vignette, celle du  type B, afin de satisfaire Rousseau.

Une édition bon marché de petit format (in-12) a par ailleurs été réalisée par Rey, avec l'accord de Rousseau, pour concurrencer le marché des contrefaçons de l'édition originale (in-8°). Pour illustrer cette autre édition, Rey a utilisé la vignette que Rousseau n'aimait pas, ce qui peut expliquer qu'elle soit rayée d'un trait de plume sur l'exemplaire du philosophe conservé à Montmorency.

Feuilletez l'intégralité de l'ouvrage ci-dessous

Haut de la page