Accueil > Bibliothèque > Livres > Acquisitions de la Bibliothèque d'études rousseausites

Acquisitions de la Bibliothèque d'études rousseausites

Les aventures de Sophie : la philosophie dans le roman au XVIIIe siècle

Auteur : Colas Duflo
 
CNRS éditions, 2013
 
290 p.
 
Extrait : "Il fut une époque où la philosophie et le roman n’habitaient pas dans des mondes séparés. En ce temps-là, mal à l’aise dans une université qui la considérait toujours comme servante de la théologie et fatiguée des grands systèmes déductifs coupés de l’expérience réelle, la philosophie vivante cherchait un autre public et de nouvelles façons de s’élaborer ou de s’écrire…" (p. 9)
 

La revue Dix-huitième siècle, n° 45
 
La découverte, 2013
 
840 p.
 
Voir plus particulièrement les articles publiés dans le dossier "La nature" sous la direction de Colas Duflo :
 
- "La nature dévoilée (de Fontenelle à Rousseau)", de Christophe Martin 
- "Jean-Jacques, l’homme de la nature", de Jacques Berchtold
- "Rousseau : la nature, Dieu et le moi", de Jean-Luc Guichet
 

Etudes sur le XVIIIe siècle : Montesquieu et Rousseau ou les conditions de la liberté
 
Auteur : Hichem Ghorbel
 
L'Harmattan, 2013
 
258 p., collection "Commentaires philosophiques"
 
Extrait : "Sur la question des relations externes des Etats, Rousseau nous donne une double version. Une version européenne qui correspond à ce que Goldschmidt appelle la forme "purement régional(e)" du droit des gens et une version plus extensive portant sur l’aspect "universel" de ce même droit. Le dialogue posthume de Rousseau avec l’abbé de Saint-Pierre montre les points de divergence qui séparent les deux auteurs en ce qui concerne la possibilité de la réalisation d’une paix perpétuelle entre les nations de l’Europe…" (p. 193)
 

Rousseau, le droit et l'histoire des institutions

Actes du colloque international [...] organisé à Genève, les 12,13 et 14 septembre 2012

Edités par Alfred Dufour, François Quastana et Victor Monnier

Schulthess, Presses univ. de Provence, Presses univ. d'Aix-Marseille, 2013

XXIII-407 p., "Collection genevoise. Droit et histoire" 

Extrait : "Pour beaucoup de juristes, la figure de Rousseau demeure généralement associée à la pensée politique et juridique rationaliste du Siècle des Lumières, tenant d'un état de nature et d'un contrat social plus ou moins chimérique..."

Préface des éditeurs (p. XIII)


La politesse des Lumières : les lois, les mœurs, les manières
 
Auteur : Philippe Raynaud
 
Gallimard, 2013
 
294 p., collection "L’esprit de la cité"
 
Extrait : "Dès lors qu’il s’agit de former ou de préserver les mœurs d’un peuple ou d’une nation libre, la politesse française, qui est en fait l’expression d’une évolution générale de la civilisation européenne, reste le contre-modèle de ce que doivent rechercher les gouvernants, qu’ils soient "législateurs", réformateurs ou même simplement conservateurs. Ce refus est lié au fait que, à Genève, en Corse ou en Pologne, il s’agit de former des citoyens attachés à une nation particulière, alors que de plus en plus, il n’y a plus que des Européens soumis à une interdépendance générale qui masque mal l’inégalité et l’absence de solidarité…" (p. 142) 
 

La fabrique de l’intime : mémoires et journaux de femmes du XVIIIe siècle
 
Editeur scientifique : Catriona Seth
 
Robert Laffont, 2013
 
1194 p., collection "Bouquins"
 
Extrait : "Nous avons souhaité, en portant notre attention sur des écrits privés de femmes du XVIIIe siècle, faire émerger un corpus riche et diversifié. Ses contours génériques doivent beaucoup à des pratiques d’écriture proches de la conversation, et qui abolissent implicitement par endroits les frontières entre l’oral et l’écrit ..." (p. 7)
 

Accuser et séduire : essais sur Jean-Jacques Rousseau

Auteur : Jean Starobinski

Gallimard 2012

328 p., collection "Bibliothèque des idées"

Extrait : "Rousseau le fait savoir : quand sa véritable vocation s'est déclarée, l'élan décisif lui est venu de "l'indignation de la vertu". La colère lui a "tenu lieu d'Apollon". A la place de l'inspiration "divine", telle que la connaissent les poètes lyriques, ce fut un mouvement qui s'y substituait et qui en compensait le défaut. Mouvement de réprobation, face au scandale du monde tel qu'il va..." (p. 9)


Eduquer selon la nature : seize études sur Emile de Rousseau

Sous la direction de Claude Habib

Ed. Desjonquères, 2012 

225 p., collection "L'esprit des lettres"

Extrait : "Emile forme un sommet dans l'oeuvre de Rousseau. Dans ce livre hors norme il renouvelle la conception de l'enfance, de la jeunesse et de l'amour, élaborant une éducation suivant la nature qui reste compatible avec la vie civile. Que faire de Rousseau dans nos vies ? Ce livre collectif multiplie les approches littéraires, philosophiques ou personnelles que le texte appelle. Il mesure son pouvoir d'effraction, sa force inaugurale et son succès. Emile continue d'avoir prise sur nous parce qu'il met à l'honneur le bonheur de l'enfant à tous les âges de sa courte vie. Pour le meilleur et pour le pire, la modernité pédagogique en dépend..."

Présentation par Claude Habib (quatrième de couverture)


La question sexuelle : interrogations de la sexualité dans l'oeuvre et la pensée de Rousseau

Etudes réunies par Jean-Luc Guichet

Classiques Garnier, 2012

Extrait : "Que la sexualité ait une grande importance dans la vie et l'oeuvre de Jean-Jacques Rousseau, quiconque a ouvert les Confessions ne peut en douter. Lui-même le reconnaît et en fait un thème fondamental du projet de divulgation intégrale de soi qui porte et justifie l'écriture de cet ouvrage. Sous cet angle, non seulement l'objet des Confessions est de dire cette part personnelle de vie et d'existence qui résiste tout d'abord à l'aveu en mettant le sujet en exposition et ainsi en fragilité, mais, plus profondément peut-être, la sexualité est en retour ce qui justifie l'entreprise même d'écriture, ce qui lui confère sa force, sa nécessité, son intérêt, voire également son originalité, le traitement du thème sexuel étant chez Rousseau différent de celui qu'il reçoit chez ses contemporains..."

Introduction de Jean-Luc Guichet (p. 9) 


Oeuvres complètes de Jean-Jacques Rousseau

Edition thématique du Tricentenaire

Sous la direction de Raymond Trousson et Frédéric S. Eigeldinger

Slatkine, 2012

24 volumes

Extrait du volume 1 des Confessions : "Monté à Paris pour réussir, Rousseau a vécu des années difficiles avant d'accéder, du jour au lendemain, à une gloire tapageuse. S'est-il remémoré parfois, à cette époque, le temps de son enfance et de sa jeunesse ? ll dira au début de ses Confessions : "Près de trente ans se sont passés depuis ma sortie de Bossey sans que je m'en sois rappelé le séjour d'une manière agréable par des souvenirs un peu liés". Il est alors trop occupé de l'avenir pour se laisser envahir par le passé. Mais quand sa pensée s'affirme, quand il prend conscience de sa vocation, s'installe en même temps en lui une exigence de retour aux sources, de parfaire sa "réforme" en renouant avec ses racines civiques et religieuses..."

Introduction de Raymond Trousson (p. 8) 


Les Confessions de Jean-Jacques Rousseau

Edition critique établie, présentée et annotée par Jacques Voisine

Préface et mise à jour bibliographique par Jacques Berchtold et Yannick Seité

Ed. Classiques Garnier, 2011

CLIV-1092 p., n° 18 de la collection 'Bibliothèque du XVIIIe siècle"

Extrait  : "On sait comment l'ambition humaniste - dans le sens restreint du terme, bien qu'encore immense - de peindre en soi-même "la forme de l'humaine condition", et par là d'aider ses semblables à se conduire en se connaissant mieux, a guidé Montaigne. Avec lui s'achève, si l'on veut, le processus de "sécularisation" ; mais on voit aussi comment l'autobiographie, aux XVIe et XVIIe siècles, cherche son objet et sa forme, hésitant entre l'instruction morale et le simple plaisir de se peindre ou de se raconter, passant des Mémoires au journal ou à l'essai. La tradition des moralistes français, de Montaigne à La Bruyère, a marqué Rousseau..."

Introduction de Jacques Voisine (p. XI)


Rousseau et le romantisme

Auteurs : Juliette Lagrange, John O’Neal, Alexandre Provencher-Gravel,…

Etudes réunies et éditées par Philip Knee

Editeur : SIAM JJR, 2011

195 p., collection : Lire Rousseau, n°5

Extrait : "Lieu commun par excellence de l’histoire des idées, le rapport entre Rousseau et le romantisme a vu, au fil des générations d’interprètes, se sédimenter des figures obligées qui n’ont pas toujours évité la simplification et l’anachronisme. Ces figures ont parfois figé Jean-Jacques dans un préromantisme facile, baigné de larmes et récusant la raison…" (p. 9)


 

 

Haut de la page